Dans sa version Hybris Artistica, la montre Duomètre Sphérotourbillon de Jaeger-LeCoultre se caractérise par sa boîte composée de deux dômes de verre saphir sur lesquels sont ajustées les cornes en or gris 18 carats. La boîte est ainsi quasiment transparente. Elle laisse admirer le cadran, « échoppé » selon une technique de gravure à la main. Celle-ci consiste à enlever de la matière – l’or gris 18 carats – par des mouvements multidirectionnels à l’aide d’un burin spécial, de façon à obtenir une surface étonnante, à la fois finement granuleuse et brillante. Pour accentuer l’effet de profondeur, un « escalier » est agencé dans l’ouverture où se loge le tourbillon. Avec ses marches, échoppées également, il encadre et met en valeur le Sphérotourbillon dont le pont transparent est réalisé en saphir. Les différents cadrans de la Duo mètre Sphéro tour billon sont réalisés en émail blanc Grand Feu, avec chiffres cuits avec l’émail.

Le concept « Dual Wing » est au cœur des montres « Duomètre » de Jaeger-LeCoultre. Ainsi, les montres à Duomètre comportent deux mécanismes autonomes, chacun disposant de sa propre source d’énergie et partageant un organe réglant commun. Sur ce modèle, l’un des deux mécanismes se concentre sur le fonctionnement du Sphérotourbillon sur lequel l’adjonction d’un axe de rotation supplémentaire permet d’obtenir un mouvement de rotation tridimensionnel. En plus de la révolution autour de l’axe de sa cage en titane, le tourbillon tourne autour d’un deuxième axe, incliné de 20°. La combinaison de ces deux rotations distinctes et rapides permet d’affranchir davantage la montre des effets de la gravité. Cette pièce exceptionnelle peut se prévaloir d’être la première montre tourbillon ajustable à la seconde. Un poussoir placé à 2 h permet de ramener à zéro la petite seconde située sous le tourbillon selon le principe du flyback.