Chronoswiss propose une version squelettée de son chronographe Timemaster. Et je dois bien avouer que l’association du boîtier en acier avec une lunette traitée DLC (« Diamond Like Carbon ») est du plus bel effet. Pour moi, Chronoswiss a deux spécialités: les régulateurs et les montres squelettes. Elle le prouve encore cette année avec ce chrono.

Cette montre est déclinée en deux versions différentes: avec un cadran en argent galvanisé mat ou avec un cadran noir. Enfin, cadran est beaucoup dire, puisqu’il ne reste de lui que la minuterie et les pourtours des compteurs… J’ai peut-être une préférence pour la version noire, plus contrastée, donc plus facile à lire. Et ce n’est pas une gageure pour une montre squelette. A noter aussi la belle couronne oignon, l’une des caractéristique stylistique de Chronoswiss.

k

La Timemaster Chronograph Skeleton est animée par un mouvement chronographe mécanique à remontage automatique: le calibre 741 S, qui n’est autre qu’un Valjoux 7750 largement modifié, dont la masse oscillante, squelettée, est décorée de Côtes de Genève. La roue d’échappement est polies, la platine perlée et certaines parties ont été noircies.

j

 

Fiche technique:

Mouvement: chronographe mécanique à remontage automatique, calibre C. 741 S (base Valjoux 7750), 13¼ » » lignes (30mm de diamètre, 7.9mm d’épaisseur, 25 rubis, balancier Glucydur, balancier à trois bras, spiral Glucydur, antichoc Incabloc, 28 800 alt/h (4Hz), 46h de réserve de marche, rotor squeletté avec Côtes de Genève, platine perlée

Boîtier: en acier poli, 44mm de diamètre, 15.30mm d’épaisseur, lunette traitée DLC avec graduation 5 minutes revêtue de SuperLuminova, verre saphir anti-reflets, couronne de type oignon, fond saphir vissé, étanche à 100m (10 atm)

Cadran: noir ou argent galvanisé, aiguilles revêtues de Superluminova

Bracelet: en caoutchouc, boucle déployante

j