Les montres de plongée ont deux qualité indéniables: elles sont robustes et relativement abordables. Qu’est-ce qu’une montre de plongée? C’est d’abord une montre étanche au-delà de 100m et disposant d’un dispositif de contrôle du temps, comme une lunette tournante. Mais la norme ISO 6425 va plus loin dans cette définition, car elle indique que cette lunette doit être accompagnée d’une protection contre une rotation involontaire ou une mauvaise manipulation. En résumé, une lunette tournante d’accord, mais à condition qu’elle soit crantée et unidirectionnelle. Et cette lunette doit être dotée d’une  échelle des minutes mettant en valeur les périodes de 5 minutes. La norme ISO 6425 fait aussi mention de la luminosité des indications horaires (luminescence), la résistance aux chocs et aux champs magnétiques, ainsi que de la solidité du bracelet. Mais comme aujourd’hui, plus personne ne porte utilement de montre de plongée mécanique pour plonger, cette sélection des 10 plus belles montres de plongée 2014 répond à des critères un peu moins stricts, pour peu que la majeure partie des consignes de la norme ISO 6425 soit respectée…

Edox Hydro Sub North Pole

Le champion de plongée en apnée Christian Redl et le photographe australien Markus Fillinger partiront du nord du Canada en février 2015 pour rejoindre le pôle Nord, où Christian Redl entreprendra la toute première plongée en apnée, c’est-à-dire sans matériel respiratoire, sous la calotte glaciaire. Christian Redl portera à cette occasion la montre de plongée que lui a confectionné Edox: l’Hydro Sub North Pole, inspirée d’un modèle de 1965. L’Hydro Sub North Pole est étanche jusqu’à 500 m, et un protège-couronne amovible afin de protéger la couronne contre les conditions extrêmes auxquelles Christian Redl et Markus Fillinger seront confrontés.

IWC Aquatimer Deep Three

Étanche à 10 ATM, soit 100m de profondeur, l’Aquatimer Deep Three constitue la troisième génération de montres de plongée IWC dotées d’un profondimètre mécanique, après la GST Deep One (réf. 3527) de 1999 et l’Aquatimer Deep Two (réf. 3547) de 2009. Cette nouveauté est équipée d’une lunette tournante Safe Dive, crantée et unidirectionnelle. La construction du boîtier de l’Aquatimer Deep Three conjugue les avantages de la lunette tournante interne, par exemple la protection de l’échelle graduée contre la saleté et les rayures, avec le confort d’utilisation de la lunette tournante externe. Et ce grâce à une invention IWC: le système d’embrayage raffiné transmet le mouvement rotatif de la lunette tournante externe à la lunette tournante interne, à l’intérieur du boîtier. Dans ce cas également, par sécurité, la lunette tournante interne, précisément crantée en minutes, ne peut être tournée que dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, grâce au système SafeDive d’IWC.

Jenny Caribbean 300

Jenny est une marque qui m’était jusqu’alors inconnue. Pourtant, cette marque fondée en 1956 propose une belle montre de plongée d’esprit vintage (années 60), déclinée en plusieurs coloris, avec de faux airs de Doxa: la Carribean 300. La Carribean 300 est étanche à 1000m. Son boîtier de 42mm de diamètre, en acier 316L abrite le classique calibre ETA 2824-2. Comme toute plongeuse, elle dispose d’une lunette tournante unidirectionnelle, esthétiquement assez réussie d’ailleurs. Celles-ci est effectivement dotée d’une règle à calcul permettant de déterminer les différents paliers de décompression.

Lip Nautic Ski

Les nostalgiques d’une belle horlogerie française comme moi attendaient ce moment avec impatience: la sortie de la Nautic Ski nouvelle génération par Lip. Et pour cause, la Nautic Ski, avec sa lunette tournante interne, conçue en 1967, est bien devenue une montre mythique.  L’édition 2014 de la Nautic Ski est déclinée en 3 coloris différents: noir, brun et bleu et en deux mouvements: Ronda à quartz (349€) et Myota 8215 automatique (499€). Bravo donc à Lip d’avoir réédité cette montre de plongée!

Longines Heritage Diver Chronograph

 

Déjà nominé dans ma sélection des 10 plus beaux chronos de l’année 2014, le chronographe Longines Heritage Diver, est une réédition d’un modèle daté des années 1970. Son boîtier en acier de forme coussin et fini façon brossé soleillé a conservé le diamètre original (43mm) et offre une étanchéité jusqu’à 30atm. Le cadran noir satiné avec compteurs argentés allie des touches de rouge à des détails recouverts de Super-LumiNova. Ce chronographe est muni d’un réhaut intérieur tournant bidirectionnel. Ces deux pièces ont conservé le diamètre de 43 mm des pièces d’origines. Le fond est orné d’une gravure représentant un plongeur, en rappel aux premières montres de plongées produites par Longines. L’ensemble est monté sur un bracelet noir en synthétique ou en caoutchouc.

Oris Aquis Red Limited Edition

Une partie du produit de la vente de la montre de plongée Oris Aquis Red Limited Edition participera au financement du fonctionnement du Red Sea Environmental Centre (RSEC), pour la protection des ressources de la mer Rouge. Cette montre reprend les caractéristiques de la collection Aquis, mais avec quelques touches rouges, sur les index, la trotteuse et les graduations des minutes sur sa lunette unidirectionnelle. Le fermoir de sécurité et l’attache coulissante du bracelet assurent la tenue de la montre au poignet et garantissent un réglage aisé à tout moment. Pour information, Oris a fêté cette année son 110ème anniversaire.

Prometheus Poseidon

Pour  400€ Prometheus propose la montre Poseidon, étanche à 3500m. Et même si d’après les images de synthèse et les caractéristiques techniques disponibles sur le site de PWC, cette montre n’atteint pas le niveau exceptionnel de l’ancienne Ocean Diver Day/Date, cette montre mérite quand même toute sa place dans cette sélection. D’abord pour son prix, ensuite par ce que franchement, ça reste une très bonne montre, avec un mouvement ETA, un boîtier robuste, un cadran lisible… Bref, cette montre de plongée est une valeur sûre qui a l’avantage de ne pas encourager à faire péter le PEL…

Rolex Oyster Perpetual Sea-Dweller 4000

Rolex présente une version contemporaine de l’Oyster Perpetual Sea-Dweller. Cette montre de plongée étanche à 1220 mètres et d’un diamètre de 40 mm, est dotée des derniers standards d’innovation de Rolex : disque de lunette Cerachrom en céramique, affichage luminescent longue durée Chromalight, spiral Parachrom bleu paramagnétique, fermoir de sécurité Oysterlock ou encore système de rallonge du bracelet Rolex Glidelock. Conçue à l’époque pour les pionniers de la plongée professionnelle en grande profondeur, la Sea-Dweller 4000 est naturellement équipée de l’une des inventions qui a contribué à sa renommée : la valve à hélium, brevetée par Rolex en 1967. Cette ingénieuse soupape de sécurité permet de réguler la pression accumulée à l’intérieur du boîtier de la montre lors des phases de décompression des plongeurs en caisson hyperbare, tout en préservant l’étanchéité de la montre.

Stowa Prodiver Limette

Malgré l’augmentation des prix de toutes les montres de son catalogue d’une centaine d’euros en général (pour faire face aux hausses des coûts des boîtiers, mouvements et verres), Stowa continue de me suprendre, notamment avec cette montre de plongée Prodiver Limette. Dans ce coloris citron vert, cette montre est tout à fait séduisante, mais conserve des caractéristiques qui font d’elle une véritable montre de plongée. Elle est en effet étanche à 10ATM (100m), dispose d’une lunette tournante unidirectionnelle en aluminium et d’une valve à hélium. Le bracelet est assorti à la couleur acidulée du cadran. Cette montre est aussi disponible dans une version orange. Le tout pour 1220€ tout de même…

Tudor Heritage Black Bay

La première montre de plongée Tudor est apparue en 1954. La Submariner référence 7922 se distinguait par son cadran bombé. Présentée pour la première fois en 2012 dans une version rouge bordeaux, la montre de plongée Tudor Heritage Black Bay, directement inspirée de la référence 7922, avait été primée par le jury du Grand Prix d’horlogerie de Genève l’année suivante dans la catégorie  » revival « . Cette année, Tudor a décidé de la ressortir avec une lunette bleue. Ses aiguilles à la forme carrées qui se différencient des aiguilles de la Submariner de Rolex, reprennent le design des montres Tudor des années 70. Le boîtier mesure 41mm de diamètre, et la fiabilité de l’ensemble est améliorée grâce à un tube de couronne en aluminium eloxé de couleur.