Pour le salon de Genève (SIHH) 2015, Piaget mise sur SA spécialité: les montres ultra-fines de la collection Altiplano, catégorie à laquelle vient s’ajouter un nouveau chronographe extra-plat à remontage manuel. Auparavant consacrée à des montres simples, à trois aiguilles, ou à des montres squelettes, la ligne Altiplano sera donc désormais dotée d’une complication: un chronographe flyback et second fuseau horaire. Cette montre est disponible en or rose ou en or blanc serti de 56 diamants taille brillant (environ 1,8 carat). Mais passons directement aux chiffres: le mouvement chronographe de cette Altiplano, le calibre 883P, ne mesure que 4.65mm d’épaisseur et loge dans un boîtier de 8.24mm. Des dimensions très réduites donc pour une complication chronographe qui a tendance, chez d’autre, à épaissir la montre…

Ce mouvement vient ainsi rejoindre les 25 autres mouvements extra-plats Piaget, dont 14 d’entre eux ont été gratifiés de records mondiaux. Baptisé 883P, le dernier-né de la gamme de mouvements entièrement conçus par Piaget est dérivé du calibre automatique 880P, figurant parmi les plus plats du marché.

Chronographe, rattrapante, second fuseau horaire

Deux ans de développement ont été nécessaires pour matérialiser cette double prouesse, mise au point à La Côte-aux-Fées, berceau de la manufacture Piaget. Ainsi les horlogers et concepteurs de la Maison sont allés chercher des finesses d’exécution extrêmes, qu’il s’agisse de la chaussée (0,12mm), de la planche de mobile de grande moyenne (0,115 mm), du doigt de mobile de chronographe (0,06 mm), ou encore de la finesse du cadran, des hauteurs d’aiguillage et de la fixation de la glace.

Le calibre 883P, doté d’une réserve de marche de 50 heures, offre les fonctions heures, minutes, petite seconde à 6h, chronographe avec compteur 30 minutes à 3h et second fuseau horaire sur 24 heures à 9h ; il se distingue également par sa fonction flyback qui permet de remettre à zéro les aiguilles du chronographe d’une simple pression et d’entamer automatiquement un nouveau cycle de chronométrage. De plus, le chronographe est régi par une roue à colonnes, chargée de coordonner toutes ses phases, et par un système d’embrayage vertical lui assurant une exactitude parfaite. Visible à travers le fond transparent du boîtier, ce mouvement est décoré de Côtes de Genève circulaires. La platine est perlée, les ponts anglés, les roues soleillées et les vis sont bleuies.

Le cadran à la finition satinée soleil est ponctué d’aiguilles bâtons élancées et de fins index alternant simples et doubles – signature des modèles Altiplano. Les compteurs n’ont pas été creusés comme de coutume pour gagner quelques dixièmes de millimètres. Les poussoirs étirés du chronographe se fondent visuellement dans les courbes d’un boîtier extra-plat délié de 41 mm de diamètre. Offrant un confort parfait au poignet, les lignes tendues du modèle Piaget Altiplano Chronographe se prolongent sur un bracelet en cuir d’alligator pourvu d’une boucle ardillon.