Les nostalgiques d’une belle horlogerie française comme moi attendaient ce moment avec impatience: la sortie de la Nautic Ski nouvelle génération par Lip. Et pour cause, la Nautic Ski, avec sa lunette tournante interne,  est devenue une montre mythique, au même titre que la T18, l’Electronic (désormais rebaptisée CDG pour Charles de Gaulle) ou encore la Mach 2000 dessinée par Roger Tallon.

j

Si la production a commencé , elle a véritablement été lancée lors des Jeux Olympiques de Grenoble d’hiver. Et son succès vient de cette double identité. C’est avant tout une montre de plongée et de navigateur, grâce à son étanchéité à 200m et sa lunette interne. Ses caractéristiques ont d’ailleurs séduit Eric Tabarly. Mais c’est aussi une montre liée au ski alpin, la fille de Fred Lip, Muriel, ayant été membre de l’équipe de France féminine de ski alpin.

h

 

L’édition 2014 de la Nautic Ski est déclinée en 3 coloris différents: noir, brun et bleu et en deux mouvements: Ronda à quartz (349€) et Myota 8215 automatique (499€).

h

Elle est dotée d’un boitier de 38 mm de diamètre, en acier inoxydable, avec un fond vissé et deux couronnes, dont une permet de tourner la lunette interne. Les index du cadran et la forme des aiguilles renforcent son style rétro. Le contraste entre le cadran et les indications horaires luminescentes assurent une parfaite lisibilité. Le verre minéral délicatement bombé conforte la lecture.

Une mention particulière pour la version « Brown » et sa patine artificielle. Je suis séduit!